Delphine EPRON


Installation les Âmes Errantes

Conçue pour le parcours Passe Passera, novembre 2019, en partenariat avec la Fondation des Services Funéraires de la Ville de Paris, 20ème arrondissement.

Céramiques et gravures sur socle, diamètre 120 cm.

Certes le pendule de Foucault a démontré le mouvement rotatif de la terre, mais ce mouvement de balancier évoque pour moi l’errance des âmes qui n’ont pas encore trouvé le chemin de la lumière.
Les âmes errantes planent au dessus de nous et parmi nous, le monde du vivant, car parfois il est nécessaire de prendre le temps d’effectuer la transition d’un monde à l’autre. Ceux qui restent peuvent aider ces âmes errantes à s’envoler vers l’éternité grâce aux énergies positives et aux couleurs avec lesquelles nous habillons nos vies.
A travers ce dispositif, je saisis ce moment délicat du passage vers l’au-delà, ce moment d’hésitation qui oscille d’un coté et de l’autre, entre l’ici et l’ailleurs, le noir/blanc et la couleur.






Une minute de danse par jour 21 05 2017/ danse 859






Extraordinaires Objets de l'Ordinaire






Sainte Marguerite vidéo



Résidence Ile Sainte Marguerite, 2014. Festival International de Land Art.



Installation vidéo/bocaux « Petits Arbres »



C’est l’installation d’un paradoxe : Un arbre peint en bleu, c’est la revendication d’une renaissance, le processus de transformation d’un arbre mort voué à la destruction. Un engagement coloré vers une résurrection, une nouvelle vie criant une forme de liberté, au delà des préjugés et des croyances.

Tandis que les petits arbres enfermés dans leur bocal symbolisent notre enfermement, notre formatage à l’instar d’une époque conservatrice et timorée, vivant dans l’illusion que se conserver ou se protéger soi-même nous préservera de la destruction.

Les quelques lignes tirées de l’allégorie de la caverne de Platon encouragent la réflexion sur le passage de l’ombre à la lumière, de notre prison à notre liberté, sans nier la souffrance et la difficulté de la mutation radicale de notre vision du monde.

Novembre 2013



My Blue Tree Video



C'est un geste poétique, une prolongation de mon travail pictural dans la nature. C'est un dialogue entre la réalité d'un arbre et la peinture offrant des possibilités infinies de questionner les repères d'une vision trop statique, afin de proposer un regard inédit, voire étrange, tout en prenant sa source au plus intime de l'imaginaire.

Particulièrement sensible à la transformation progressive de notre environnement. Mon projet est de travailler à la mutation, la métamorphose sensible d'un espace naturel par la peinture.